Ecole Maternelle publique intercommunale de Chamoux sur Gelon
compte rendu du conseil d’école du mardi 21 mars 2017 à 18h15
présents :
– SIEGC / communes : Madame Nicole Bouvier (présidente du SIEGC, Madame Bardelli (vice-président du SIEGC, en charge du périscolaire), Mme
Fanny Japhet (responsable du périscolaire), Mme Stivanello (représentante SIEGC-commune de Chamousset)
– enseignants : Mmes Souchet et Ouriet, M. Chopineaux.
– DDEN : Mme Novel
– représentants des parents : Mmes Dénarié, Roux, Revet, Poulet, Caricand, Pinot et Bernard.
– ATSEM : Mmes Revol et Carayon
excusés : M. Bellay (Inspecteur de l’Eduction Nationale), Monsieur Eric Sandraz (vice-président du SIEGC), Mme Miletto (parent), Mme Bergin
(enseignante)
I) RAPPEL DU FONCTIONNEMENT DES ÉCOLES : COMMUNICATION ET RELATIONS ENTRE LES
PARENTS, LES ENSEIGNANTS, LES COMMUNES :
Depuis le début de l’année scolaire, concernant le projet de RPI, un ressentiment partagé par des parents d’élèves s’est
exprimé…et parfois de façon virulente.
– Les délégués de parents comprennent et acceptent les opinions de tous mais ne cautionnent pas certaines attitudes ; ils
n’apprécient pas notamment qu’on les ait accusés de ne pas avoir suffisamment fait circuler l’information l’an passé sur le
projet de RPI. : « toutes les infos étaient dans les comptes rendus de conseil d’école que tous les parents ont eus par mail et
en support papier… ». Les parents qui disent ne pas avoir été informés du projet de RPI, ont-ils lu les comptes rendus de
conseil d’école ?
– Les enseignants rappellent qu’ils sont fonctionnaires de l’état : ils ont un devoir de réserve et de neutralité, ils n’est pas de
leur mission de s’immiscer dans la gestion des affaires locales, ni de prendre parti.
Les enseignants s’en tiennent scrupuleusement aux règles de fonctionnement des écoles : « un conseil d’école se réunit au
moins une fois dans le trimestre… les enseignants, les élus des communes, les parents d’élèves y sont représentés … tous les
sujets importants de l’école y sont abordés… un compte rendu en est fait … ce compte rendu est distribué à tous les membres
du conseil d’école et diffusé à toutes les familles de l’école… ». Concernant le projet de RPI, le sujet a été abordé à chaque
conseil d’école ; un compte rendu de chacune des séances a été diffusé à toutes les familles.
Concernant la relation délégué de parents- familles de l’école, les enseignants et le directeur ont toujours tout fait pour faciliter
cette communication et cela dans les deux sens : les parents délégués peuvent utiliser les locaux pour faire des
réunions,l’école transmet les infos des parents élus vers les familles, des sondages peuvent été relayés…
– Les élus du SIEGC rappellent qu’ils ont toujours privilégié la consultation et la transparence. Les infos sont disponibles sur le
site web du SIEGC, plusieurs articles sont parus dans la presse locale…Ils ont aussi communiqué sur ce projet à l’occasion de
nombreuses réunions l’an passé et cette année aussi.
Ils constatent que de fausses informations circulent et souhaitent y apporter correction : NON, les enfants n’attendront pas les
cars tout seuls sous la pluie…OUI, les cars de ramassage fonctionneront l’an prochain entre midi et deux et les enfants pourront
rentrer manger à la maison …
II) PRÉPARATION RENTRÉE 2017 / AVANCEMENT DE LA MISE EN PLACE DU RPI :
– répartition des niveaux sur les sites : les enfants de maternelle seront ici ; les CP et CE1 à Villard Léger; les CE2, CM1,
CM2 à l’élémentaire de Chamoux. Les enseignants resteront dans leurs écoles respectives : 4 classes à la maternelle (110
enfants ?), 3 à Villard Léger (72 enfants), 6 en élémentaire à Chamoux (116 enfants / fermeture d’une classe car baisse des
effectifs)
– effectifs pour la rentrée prochaine : les effectifs sont encore mal connus en maternelle car les inscriptions des petits ne
sont pas encore faites. Par contre, il y a eu plusieurs arrivées d’enfants en cours d’année: + 2 petits chez M. Chopineaux, + 2
petits et 1 moyen chez Mme Bergin, + 1 grand et 1 moyen chez Mme Souchet = 7 enfants de plus. 14 enfants devraient arriver
de l’école de Villard Léger : 3 grands + 6 moyens + 5 petits.
On peut donc raisonnablement attendre : 30-35 petits + 45 moyens + 35 grands soit un total = 110-115 enfants et une
moyenne = 27 à 29 enfants par classe. Si les petits sont plus nombreux que prévu, 40 ou plus, notre école serait alors dans la
situation de devoir rouvrir sa 5ème classe (qui avait existé il y une dizaine d’année dans la salle actuellement occupée par le
périscolaire).
– crédits 2017 : « crédits scolaires » et « aide aux projets » : Notre école étant appelée à accueillir environ 25% d’enfants
supplémentaires et la période de septembre à décembre représentant 40% de l’année, n’y a t ‘il pas possibilité d’ attribuer les
crédits 2017 en tenant compte de la redistribution des enfants entre les 3 écoles du RPI ?
– horaires et trajets des cars de ramassage : les horaires et trajets sont sous la compétence de Coeur de Savoie. Les
circuits ont été redessinés, les horaires recalés. Dans l’immédiat, ils ne sont pas encore diffusés car des ajustements semblent
encore nécessaires. De plus, il sera peut être nécessaire de décaler les horaires des écoles de quelques minutes.
– organisation du périscolaire :
– les garderies vont demeurer sur chaque site sauf peut être celle du soir de Villard Léger pour laquelle les enfants peu
nombreux, pourraient être acheminés sur Chamoux.
– Le restaurant scolaire est en cours de construction dans la cour de l’élémentaire ; il ne sera pas opérationnel à la rentrée
de septembre mais plutôt au début de l’hiver. Les règles d’accueil resteront proches de celles appliquées actuellement : « les
petits ne seront pas prioritaires » : les enseignants rappellent que les journées sont très longues pour les petits et que le
moment de midi est difficile ; les petits ont besoin de calme et de plus de sécurité…manger à la maison ou chez une nounou
est préférable. Le SIEGC rappelle que cette position étaient aussi partagée par le médecin de PMI quand la cantine s’est
ouverte à Chamoux. Le SIEGC partage aussi cette position et souhaite que les nounous qui accueillent des enfants à
manger à midi, puissent continuer à le faire. De plus, il est important que le nombre d’enfants circulant dans les cars entre
midi et deux soit suffisant … sinon, la région (qui va reprendre la compétence des cars scolaires l’an prochain) pourrait très
bien pour l’année suivante, supprimer les cars du midi…
– prolongement du PEDT : Les jours de TAP (satisfaisant tout le monde) ne changeront pas. Les élus présents
souhaitent prolonger la gratuité des TAP pour les familles l’an prochain. Les réunions pour le PEDT (ouvertes à tous) ont vu
peu de parents présents…une réunion aura lieu à Bourgneuf le 10 avril à 18h30 (réflexion sur le contenu des TAP).
– Visite de l’école de Villard Léger : Les enseignantes de grande section souhaitent pouvoir pendant le temps scolaire, faire
visiter l’école à leurs élèves et leur présenter les enseignantes de Villard Léger…
Un groupe de 6 enfants s’y est rendu dans le cadre des TAP : les enfants ont été enthousiasmés, les locaux sont tout neufs,
très agréables à vivre et le cadre extérieur aussi…
III ENTRETIEN DES LOCAUX – MATÉRIEL – SÉCURITÉ :
– chauffage : bilan provisoire des travaux d’entretien. L’entreprise est venue très souvent pour équilibrer les boucles des
différentes zones ; la répartition est aujourd’hui meilleure. La régulation générale reste à optimiser.
– utilisation des locaux par le centre de loisirs : le centre de loisirs utilise l’école pendant les vacances scolaires et cela s’est
toujours bien passé. Par contre, à chaque fin de période scolaire, il faut vider une partie du matériel de la classe de Mme
Souchet puis réinstaller à la rentrée des vacances…y aurait il possibilité de ne plus utiliser cette salle ?…
Fanny Japhet explique que la classe de Mme Souchet, de par sa situation dans l’école, est utilisée (plutôt que la salle de
périscolaire) comme passerelle pendant le centre de loisirs : elle va joindre les organisateurs du centre voir si utiliser un
autre local serait possible.
Des enseignants rappellent qu’ils auraient trouvé positif pour les enfants de l’école d’aller au centre de loisirs dans des locaux
différents de ceux dans lesquels ils sont tout le reste de l’année : Les élus du Siegc rappellent que le centre de loisirs est
organisé par Coeur de Savoie et qu’une convention est signée ; le centre de loisirs est et restera probablement ici dans les
années futures.
IV) ACTIVITÉS DE L’ÉCOLE : PROJET « ÉCO-CRÉATION » AVEC INTERVENANTE :
Les enseignants ont souhaité continuer à travailler en « arts visuels » cette année avec une intervenante ; ils ont choisi Aurélie
« fil de faire » intervenante maquettiste qui a déjà travaillé dans d’autres écoles et qui nous est vivement recommandée. Le
projet devrait débuter au retour des vacances de mai. Son coût est de 1840€ que le Sou de l’école nous propose de partager à
moitié. Une collecte de matériaux de récupération va être organisée en vue d’alimenter nos futures réalisations.
V) BILAN CREDITS 2016 / ORGANISATION DE LA GESTION DE L’ECOLE :
A) les crédits accordés par le SIEGC : ils sont importants en quantité et permettent à l’école de très bien fonctionner…
1) Les « crédits scolaires » sont de 50€ par enfant par année civile (pour 98 enfants = 4900€. Les factures sont gérées
directement par le SIEGC. Les crédits scolaires sont utilisés en totalité car non reportables d’une année sur l’autre.
L’école les répartit en 17€ pour les achats collectifs et 33€ pour chacune des classes.
– classes : 33€ x 98 enfants = 3234€ soit environ 800€ par classe pour acheter notamment papeterie et jeux de
chaque classe.
-collectif : 17€ x 98 enfants = 1666 € : matériel pédagogique commun, papier photocopies, papeterie bureauatsem-bcd
… Le nombre de photocopies est stable coût = 618€.
2) les crédits «aide aux projets » : 30€ x 98 enfants = 2940€ sont versés par le SIEGC à l’Association Coopérative de
l’école maternelle : projets pédagogiques, projets de petits équipements, sorties, spectacles…Les principales dépenses
en 2016 ont été les cars pour les sorties (1510€), part de l’intervenante en arts visuels (1410€ sur 2622€).
Les factures sont payées directement par l’association coopérative : toutes sont archivées et consultables à tout
moment par les élus du SIEGC.
3) les crédits «investissement-gros matériel » : en 2016, 1000€ ont été alloués à l’école par le SIEGC. Les enseignants
ont choisi de renouveler un meuble casier-enfants dans la classe de M, Chopineaux et d’acheter une table adulte pour
l’ordinateur de la classe de Mme Bergin + 6 chaises enfants pour la classe de Mme Souchet + 6 chaises enfants pour la
classe de Mme Ouriet. Les enseignants espèrent que cette « enveloppe » sera reconduite en 2017.
B) le Sou de l’école participe financièrement à l’Association Coopérative de l’Ecole Maternelle : 660€ par an pour les
coopératives des classes.
En plus d’alimenter la coopérative des classes, il participe de façon conséquente au fonctionnement de l’école au bénéfice
direct des enfants : animations, sorties, spectacles, intervenants, fête de Noël, cinéma, livres, abonnement, vélos, …. Le projet
« arts visuels avec artiste plasticienne » (arbres artistiques dans la cour) a été rendu possible par la participation financière du
Sou (1212€ sur les 2622€). La cabane installée dans la cour dans le printemps, a été financée par le Sou (1879€)…
Bravo et merci à tous les parents qui s’impliquent dans cette association qui a et aura besoin de nouveaux bras pour continuer
à fonctionner…
Organisation de la gestion-comptabilité :
– Les « crédits scolaires » et crédits « investissement-gros matériel » sont gérés par le SIEGC : le choix des achats et les
commandes sont réalisés par l’équipe enseignante ; les factures sont adressées au SIEGC qui règle les fournisseurs et est
responsable de la comptabilité.
– L’Association Coopérative de l’Ecole Maternelle gère directement les crédits « aide aux projets » versés par le SIEGC et la
participation du Sou de l’école maternelle « coopérative des classes ». L’Association Coopérative de l’Ecole Maternelle est
constituée en « association-loi 1901 » : le président en est Laurent Chopineaux, la secrétaire Karine Souchet et la trésorière
Laurence Carayon. Deux commissaires aux comptes (un élu du SIEGC + un parent élu au bureau du Sou) vérifient la
comptabilité.
VI) AUTRES QUESTIONS :
– Mme Novel demande des précisions concernant le prestataire des repas de la cantine : la société API (Domène, 38) livre les
repas en liaison froide dans les écoles. Les repas sont stockés au froid à la cantine et réchauffés dans le respect des normes
sanitaires.
– question de parent : la cantine en construction a t’ elle été pensée pour éventuellement fonctionner avec une préparation sur
place des repas ? Réponse du SIEGC : non, cela n’a pas été envisagé ; les locaux seront grands et pourront éventuellement
évoluer.
les secrétaires de séance : Marie Caricand et Laurent Chopineaux